in ,

Découvrez les 10 endroits les plus extraordinaires du Cameroun

Le Cameroun, également connu sous le nom d’Afrique en miniature, est un pays exotique d’Afrique centrale situé sur le golfe de Guinée. Cet incroyable pays africain abrite une faune diversifiée. La partie nord du Cameroun possède de vastes déserts, de belles savanes et de beaux lacs. La région sud du pays est dotée de plages enchanteresses et d’une forêt tropicale à couper le souffle. Le Cameroun est un pays sauvage qui promet des aventures et des expériences inoubliables. Voici notre top 10 des endroits les plus extraordinaires de ce pays.

Découvrez les 10 endroits les plus extraordinaires du Cameroun
Découvrez les 10 endroits les plus extraordinaires du Cameroun

Les Chutes d’Ekom

Les deux chutes d’Ekom tombent sur plus de quatre-vingt mètres. Situées dans le village d’Ekom-Nkam, ce sont les plus remarquables du pays. Elles portent les noms de Métché et d’Ekom-Nkam. Ces forces de la nature sont chères au cœur des habitants et chargées de légendes. L’histoire raconte qu’à la fin des années 1950, les colons jetaient les nationalistes prisonniers dans les eaux arc-en-ciel de la Métché.

Les Chutes d’Ekom
Les Chutes d’Ekom

Parait-il aussi que ces cascades déployées dans une végétation luxuriante ont inspiré les paysages du film Tarzan. D’ailleurs, ce décor préservé finira peut-être par devenir un parc à thème sur le sujet alors… 

Le Parc national de Waza

Les Camerounais mettent un point d’honneur à la préservation de leur environnement. C’est pourquoi le pays offre une mosaïque époustouflante de parcs nationaux et réserves naturelles. Le plus célèbre ? Le parc national de Waza.

Le Parc national de Waza
Le Parc national de Waza

Forte de son inscription au Patrimoine Mondial de l’Unesco, cette vaste étendue de 170 000 hectares abrite des espèces endémiques qui font rêver petits et grands. Parmi elles : lions, guépards, antilopes, girafes, phacochères, hyènes, autruches et éléphants. Oui, vous voilà spectateur d’un défilé perpétuel digne du Roi Lion !

Le Parc national de Campo Ma’an

Autre splendeur naturelle à visiter au Cameroun : le parc national de Campo Ma’an. Une fois n’est pas coutume, les amoureux de la faune et de la flore y découvriront des espèces rares et exotiques. Si le parc regorge de pachydermes attendrissants, élans géants, crocodiles inquiétants, lions fascinants et kyrielles d’oiseaux, il est surtout reconnu pour ses singes.

Le Parc national de Campo Ma’an
Le Parc national de Campo Ma’an

En effet, Campo Ma’an abrite des chimpanzés et des gorilles s’épanouissant dans des paysages aussi divers que confinés. Saviez-vous d’ailleurs que le parc national de Campo Ma’an est financé par les fonds mondiaux pour la nature (WWF) et reconnu pour ses plantations de bois et palmiers à huile, essentiels à l’économie du pays ?

Foumban, Cité des Arts

Parmi les grands lieux d’intérêt au Cameroun, Foumban ravira les férus d’art. Cette ville en est le berceau au Cameroun. De la musique à l’architecture, en passant par la sculpture : tout est encore bien vivant ici. Autre particularité de Foumban : la cité baigne dans la religion musulmane. Car oui, à la palette de variétés naturelles et ethniques, s’additionne une grande variété de religions !

Foumban, Cité des Arts
Foumban, Cité des Arts

Foumban est une ville du Cameroun bien connue pour sa riche culture. Vous pouvez trouver ici diverses structures traditionnelles et anciennes datant de l’époque de la colonisation allemande. Ne manquez pas d’aller voir le Palais Royal de Foumban, qui est célèbre comme l’un des palais les plus anciens d’Afrique. Le Palais royal de Foumban, où le roi des bamouns réside encore de nos jours, a été construit en 1917. Vous pouvez visiter le palais, sauf la salle des trônes qui est interdite, mais également le musée du palais juste à côté !

Ce sont d’ailleurs les influences orientales et islamiques qui donnent à Foumban un visage si séduisant. Comme dans un rêve à la croisée de toutes les régions d’Afrique, la mosquée, le Palais Royal et son musée sont les pièces maîtresses de cette ville estampillée d’Art et d’Histoire. Pour info, le Palais royal, siège du pouvoir bamoun, évoque aussi l’architecture médiévale. Dans son musée dorment toutes sortes de parures royales, armoiries, instruments de musique, statues, bijoux, masques et trônes richement ornementés.

Envie d’aller plus loin encore dans la découverte de l’art camerounais ? Visitez le musée des Arts et des Traditions bamouns et sa rue adjacente, repaire des sculpteurs, vanniers, tisseurs et brodeurs.

Yaoundé et le Bois Sainte Anastasie

Yaoundé, la capitale, est à l’image du pays, un carrefour à la fois culturel, économique et ethnique. Comme il est difficile d’assimiler toute l’Histoire du Cameroun en un court séjour, Yaoundé vous en fait le résumé. En parcourant son musée national situé dans le centre-ville, vous passez en revu ses arts primitifs et écoutez les soupirs du passé colonial. D’autres musées valent également le détour : le musée d’Art camerounais lové dans un monastère bénédictin, le musée d’Art nègre érigé dans le quartier très vivant de Melen.

Yaoundé et le Bois Sainte Anastasie
Yaoundé et le Bois Sainte Anastasie

La capitale est également reconnue pour son savoir-faire dans le poulet grillé. Ses avenues principales sont jonchées de boutiques artisanales : parfaites pour faire quelques emplettes. Masques congolais, tissus ivoiriens, bols ou pipes bamoun en bronze, quel souvenir trônera fièrement sur votre étagère ? Enfin, faites un tour du côté de la Basilique Marie-Reine des apôtres. Situé sur la colline de Mvolyé, ce monument met cette fois-ci à l’honneur les douze apôtres et les sacrements.

Yaoundé, bien connue comme la capitale verte et animée du Cameroun, vous offre l’opportunité d’explorer de merveilleux arts et artisanats locaux en visitant le musée bénédictin du Mont-Febe. Ici vous pouvez également trouver une impressionnante collection de masques. Prévoyez également de visiter le Musée national de Yaoundé pour assister à des expositions appréciables au Cameroun. Les bâtiments gouvernementaux des années 1970 séduiront les amateurs d’architecture et sont pour le moins inhabituels. Compte tenu de l’emplacement central de Yaoundé, c’est une ville à inclure dans toute visite du pays.

Non loin de Yaoundé, ne manquez pas le bois Sainte Anastasie. Ce bel écrin de nature à visiter le Cameroun, portant le nom de la mère du président Paul Biya, ouvre une parenthèse verte et reposante en dehors de la ville. Vous y rencontrerez les locaux venus pique-niquer en famille et quelques jeunes amoureux à l’ombre de la végétation.

Kribi

Amateurs de séjours balnéaires, arrêtez-vous impérativement à Kribi. Est-ce une porte d’entrée secrète vers le paradis ou une beauté naturelle bien réelle ? On ne sait pas vraiment. Ce qui est sûr, c’est que Kribi est un des plus beaux endroits à visiter au Cameroun et peut-être au monde. Le tableau s’étire le long de plages de sable blanc parfaites et ourlées par une mer d’un bleu perçant.

Kribi
Kribi

C’est un peu la maison du paradis au Cameroun. Les plages ici sont magnifiques avec du sable blanc, une mer bleue et du poisson frais servi dans les restaurants bordant le front de mer. Il y a beaucoup d’hôtels dans la région de Kribi et la plupart sont à des prix raisonnables. Si après avoir passé la journée à vous prélasser sur la plage, vous cherchez quelque chose de différent à faire, les cascades des Chutes de la Lobé ne sont qu’à quelques kilomètres au sud de la ville. Les chutes d’eau se jettent directement dans la mer, un beau spectacle.

Ne manquez pas également le phare de Kribi. C’est un phare qui a été construit par les Allemands et qui existe depuis un siècle. Il a été construit en 1906 afin d’aider les navires utilisés pour le commerce du caoutchouc et de l’ivoire à naviguer dans la région, vous pouvez aller jusqu’au sommet du phare qui mesure 15 mètres de haut.

Les restaurants s’égrainent en bord de mer, servant du poisson fraîchement débarqué des bateaux de pêches. Non loin de la région de Kribi se trouvent également les Chutes de la Lobe. La scène est épatante : les chutes d’eau tonitruantes rencontrent avec fracas la mer turquoise.

Limbé et le Mont Cameroun

Limbé, montagne volcanique toujours en activité, jouxte les pentes mémorables du mont Cameroun. Malgré son origine volcanique, la région n’en reste pas moins un creuset fertile de plantes, jardins et cascades d’eau. Quant au mont Cameroun, plus haut sommet du pays avec ses 4 000 mètres et quelques d’altitude, il se laisse volontiers approcher par les amateurs de randonnée. L’ascension se déroule entre forêts équatoriales épaisses et immenses prairies subalpines.

Limbé et le Mont Cameroun
Limbé et le Mont Cameroun

Occupant les pentes du mont Cameroun, une montagne volcanique active, Limbé est une ville qui constitue une base idéale pour les voyageurs qui cherchent à explorer la beauté de la région. Le jardin botanique de la ville est un endroit idéal pour découvrir la nature et les plantes de la région. Le jardin botanique de Limbé est populaire pour avoir été créé par les Allemands en 1892 pour expérimenter des plantations de cultures exotiques, telles que le cacao et le caoutchouc. Vous pouvez explorer ces jardins parfumés et vous plonger dans la merveilleuse culture botanique du Cameroun. 

Vous pouvez ensuite aller explorer les cascades et le Limbe Wildlife Centre à proximité. Le Limbe Wildlife Centre est un sanctuaire pour les chimpanzés, les gorilles et autres primates, avec un vaste programme local de sensibilisation et d’éducation. Son équipe dévouée s’occupe actuellement de plus de 140 animaux qui ont été confisqués au commerce des animaux de compagnie.

Vous pouvez effectuer la montée et la redescente en une journée ou bien passer une nuit dans un des chalets jonchés à plus de 2 000 mètres d’altitude. Choc thermique assuré, mais expérience fantastique garantie. Toutefois, l’ascension est globalement musclée : 27 kilomètres aller-retour. Les novices se contenteront donc de crapahuter au pied de la montagne.

La réserve de faune du Dja

Occupée par une biodiversité incroyablement fertile, la réserve faunique du Dja préserve, à elle seule, pas moins de cinq espèces de mammifères menacés. Mais pas que ! C’est aussi la maison de nombreux primates dont des gorilles et des chimpanzés.

La réserve de faune du Dja
La réserve de faune du Dja

C’est aussi une des plus grandes zones de forêt tropicale humide protégée d’Afrique. La réserve est délimitée par la rivière naturelle Dja, ce qui ne fait que renforcer son atmosphère digne d’un épisode d’Indiana Jones (oui, le Cameroun est décidément très inspirant).

Parc national de Korup

Le parc national de Korup est l’un des parcs les plus accessibles à visiter au Cameroun. Terrain de prédilection des scientifiques résidents, il est hachuré par de jolis sentiers menant à la rencontre d’oiseaux rares.

Parc national de Korup
Parc national de Korup

Le parc national de Korup est une vaste zone comprenant 126 000 hectares de forêt à feuilles persistantes. Le parc est bien entretenu avec des scientifiques résidents et des sentiers bien balisés. De nombreuses espèces d’oiseaux peuvent être trouvées dans le parc, notamment des calaos et le très rare picatharte du Cameroun (une espèce de passereaux). Les visiteurs du parc peuvent même avoir la chance de voir des éléphants ou des chimpanzés bien que ceux-ci soient rares. L’accès routier au parc peut être délicat, surtout pendant les mois humides, lorsque les conditions routières se détériorent. 

Il convient de noter que le camp des chimpanzés se trouve à 11 km de marche de la passerelle Mana. Parmi eux, des calaos et des oiseaux de roche à tête rouge (vous ne le savez peut-être pas, mais les ornithologues accomplis tueraient peut-être pour en voir !). Cela ne vous étonnera pas si on vous dit que le parc abrite également des éléphants et des chimpanzés.

Ngaoundéré et le parc national de la Bénoué

Envie de visiter le Cameroun de l’Extrême-Nord ? Alors faites une halte dans la ville authentique de Ngaoundéré. Ici, vous découvrez le Cameroun très profond. Le palais de Lamido trône superbement au cœur de la ville tandis que les alentours rivalisent de beautés inouïes. Chutes d’eau, lacs où se camouflent quelques hippopotames et sentiers de randonnées : la nature est partout vierge et intacte.

Ngaoundéré et le parc national de la Bénoué
Ngaoundéré et le parc national de la Bénoué

À soixante kilomètres au nord de Ngaoundéré, ne manquez pas le parc national de la Bénoué. C’est l’un des plus anciens du pays. Une nouvelle chance de contempler, en toute liberté et à mille lieux des safaris organisés, singes, phacochères, centaines d’oiseaux et hippopotames.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Inondations au Nigeria : plus de 60 morts dans une pluie torrentielle

Inondations au Nigeria : plus de 60 morts dans une pluie torrentielle

Pierre-Emerick Aubameyang joue officiellement pour Chelsea 2

Pierre-Emerick Aubameyang joue officiellement pour Chelsea