Pourquoi la gestion des déchets en Afrique ? Notre planète va mal. L’Afrique-Mère a mal. Il n’est pas impossible que les changements climatiques en Afrique s’inscrivent dans un cycle naturel. Mais chose claire, on participe  au réchauffement planétaire.

image présente une plage pollué en Afrique précisément au Sénégal .Gestion des déchets en Afrique
Photo 1 : plage polluée au Sénégal

La meilleure façon d’atténuer le changement climatique en Afrique, c’est d’avoir en tête que pratiquement tout ce que l’on fait, tout ce que l’on consomme, pollue d’une façon ou d’une autre…

Au vue autant de déchets qui jalonnent les routes de nos communautés et souillent l’aspect visuel et chimique de nos forêts, de nos rivages et de nos cours d’eau? La gestion des déchets est impérative. L’application quotidiennement du principe 3RVE est la solution pour la gestion des déchets résiduels que nous générons. La hiérarchie du principe 3RVE est la règle d’or de la gestion des déchets.

 

Gestion des déchets en Afrique par le principe 3RVE

Appliquer le principe 3RVE, c’est consommer intelligemment, et ainsi, faire des économies substantielles (en terme de finance, de temps, de pollution, de déchets et d’énergie).Le principe 3RVE signifie :

Figure 1 :  le principe 3RVE

 

Gestion des déchets en Afrique : Réduction à la source, le premier R du principe 3RVE
La réduction à la source (Action préventive permettant d’éviter de générer des résidus pendant la fabrication, la distribution et l’utilisation d’un produit) est l’élément très fondamental du principe 3RVE, c’est élément l’initiateur du principe. Puisque le déchet le plus facile à gérer est celui que l’on ne produit pas. En réduisant la quantité de produits consommés, nous diminuons l’utilisation des ressources naturelles et nous atténuons la pollution engendrée par la fabrication et le transport d’un produit, tout en prolongeant la durée de vie de nos lieux d’enfouissement.

L’écosystème planétaire possède un seuil d’absorption des déchets et de régénération des ressources naturels. Une consommation sans cesse élevé entraîne une importante détérioration des systèmes naturels. C’est pourquoi la gestion des déchets est nécessaire.

Photo 3 : plastique piégé par des plantes asséché

 

Essayons de Calculé la quantité de déchets produits lorsqu’on achète un produit, en prenant l’exemple d’une boîte de biscuits a la vanille :

  • La boîte d’emballage ;
  • Parfois une pellicule plastique autour de la boîte pour préserver la « fraîcheur » ;
  • Un cabaret de plastique contenant les biscuits ;
  • fréquemment : biscuits, galettes, muffins et autres gâteaux enveloppés individuellement ;
  • Le coupon de caisse ;
  • Un sac ou plastique pour le transport.
Photo 4 : emballage un paquet de biscuit

Conseils à suivre pour réduire à la source

  • Procurez-vous seulement les articles dont vous avez vraiment besoin.
  • Optez pour des objets durables.
  • Louez ou empruntez les outils ou équipements peu utilisés.
  • Achetez des produits comportant un minimum d’emballage.
  • Optez pour des sacs réutilisables pour tous vos achats.
  • Optez pour des contenants réutilisables pour votre consommation quotidienne.
  • Acheter des produits recyclables ;
  • Acheter des produits contenant des matières recyclées.

Prenons exemple une entreprise de transit

  • Utiliser des linges en tissu au lieu du papier essuie-tout.
  • Imprimer et photocopier les documents recto-verso.
  • Réutiliser le papier imprimé d’un seul côté pour faire des blocs-notes.
  • Réutiliser les enveloppes usagées.
  • Retourner les boîtes à vos fournisseurs.
  • Acheter et utiliser du papier recyclé post- consommation.
  • Organiser des réunions sans papier.
  • Acheter et utiliser des filtres à café réutilisables.
  • Penser à apporter vos sacs réutilisables, il suffit de les garder à portée de la main ou dans votre voiture.
  • Apporter votre tasse préférée au bureau.
  • Ne pas imprimer de courriels inutilement.

 

Gestion des déchets en Afrique : Réemployer, le second R du principe 3RVE

Le réemploi (Utilisation répétée d’un produit ou d’un emballage, sans modification de son apparence ou de ses propriétés) est une pratique qui permet de donner une seconde vie aux objets. Le réemploi est une activité pratiquée depuis des générations. Cependant, celle-ci s’est un peu perdue avec l’avènement des produits jetables. Pourtant, il est primordial, tant pour l’environnement que pour notre porte-monnaie, de réapprivoiser le réemploi et de l’intégrer dans nos comportement quotidiens.

Le réemploi permet de réduire le contenu de nos poubelles, mais aussi de notre bac de récupération. « C’est simple, économique, écologique et à la portée de tous ! Il vous suffit de prolonger la vie d’un produit en l’utilisant plus d’une fois ou de faire preuve de créativité en lui trouvant une seconde vocation ».

 

Conseils à suivre pour favoriser le réemploi

  • Donner ou acheter vos uniformes usagés à un organisme d’économie sociale.
  • Fréquenter les bazars et les ventes de garage, vous y trouverez souvent des trésors.
  • Retour aux fournisseurs des palettes de bois servant à la livraison.
  • Réemploi des sacs de plastique pour les commissions.
  • Donner les résidus de votre déchiqueteuse de papiers à une école pour le bricolage.
  • Utiliser ou donner vos vieilles palettes de bois pour faire des meubles.
  • Utilisez un sac réutilisable de plastique ou de coton pour vos emplettes.
Photo 5 : sacs réutilisable

Gestion des déchets en Afrique  : Recycler, le dernier R du principe 3RVE

 

Recycler, (Utilisation, dans un procédé manufacturier, d’une matière secondaire en remplacement d’une matière vierge) c’est valoriser un objet, lui donner une seconde vie. Alors que réemployer un objet, c’est l’utiliser sans trop le modifier ou privilégier des objets et des produits à usage multiple au lieu d’objets/produits à utilisation unique, recycler un objet c’est un peu comme le ramène à une matière première.

Les matières récupérées par les collectes prennent le chemin d’un centre de tri, où l’on sépare le papier et le carton, les plastiques, le verre et les métaux. Chaque matière est ensuite compressée en cube d’un poids d’une tonne, puis vendue aux structures qui font le recyclage proprement dit de ces matières. Recycler permet de :

  • Préserver les ressources naturelles de moins en moins nombreuses en évitant les activités forestières et minières ;
  • Préserver des quantités phénoménales d’eau ;
  • Diminuer la demande en énergie dans les processus de fabrication ;
  • Prévenir la contamination de l’air, de l’eau et du sol par les activités extractrices et les sites d’élimination (dépotoirs, incinérateurs) ;
  • Favoriser la conservation et la protection de l’environnement et des écosystèmes ;
  • Diminuer la pollution : pour chaque tonne de matières recyclées, c’est 2,8 tonnes de gaz à effet de serre évitées

Pour un meilleur recyclage au cours de la gestion des déchets. On doit pouvoir distinguer ses logos.

Le ruban de Möbius, le logo du recyclage, qui garantit que le produit et/ou son emballage est fait de matières recyclées.

 

ruban de Möbius

Lorsque le symbole est blanc sur fond noir, c’est que le produit contient des matériaux recyclés. Les produits contenant des matériaux recyclés post-consommation sont l’idéal car ils ont déjà été utilisés au moins une fois (et vous allez vraisemblablement les recycler à nouveau à votre tour). Le pourcentage de fibres recyclées peut parfois être inscrit au centre du logo.

 

 

Saviez-vous qu’une tonne de papier recyclé permet d’économiser environ 2,5 tonnes de bois, soit une vingtaine arbres ? Que le verre et l’aluminium se recyclent indéfiniment ? De façon générale, la fabrication de nouveaux produits à partir de matières recyclées exige de 10 à 20 fois moins d’énergie qu’à partir de matières premières.

Gestion des déchets : Quelques Exemples idées de recyclage

Près de la moitié de ce que nous jetons chaque semaine est recyclable.

  • Un journal se transforme en une boîte à œufs,
  • Une boîte de conserve se retrouve dans le moulage d’un bloc moteur de voiture,
  • Une veste de polar est fabriquée à partir de bouteilles en plastique,
  • Environ 680 canettes d’aluminium pour fabriquer un vélo.
  • Les vieux bidons en plastique sont transformé en granulés pour fabriqué autres objets en plastiques

 

Gestion des déchets en Afrique : Valoriser, le V du principe 3RVE

Ce segment du « V » est évidemment difficile et presque impossible à appliquer par des personne tiers, et s’adresse plus aux industries ou aux municipalités ayant un gros volume de déchets à gérer.

La valorisation (mise en valeur d’une matière résiduelle par sa réutilisation sous forme de matière première, généralement précédée par sa transformation à l’aide d’un procédé biologique, physique, mécanique ou thermique)  englobe une multitude d’actions, dont la valorisation biologique, qui permet de faire du compost et la valorisation énergétique qui permet de produire de l’énergie.

Compostage : c’est une méthode de traitement biochimique utilisant l’action de micro-organismes aérobies pour décomposer sous contrôle (aération, température, humidité) et de façon accélérée les matières putrescibles afin d’obtenir un amendement organique stable d’un point de vue biologique et hygiénique.

Valorisation énergétique : C’est utilisation de matières résiduelles (déchets) comme combustible dans un procédé de fabrication ou dans un équipement destiné à produire de l’énergie.

Différents systèmes et technologies mécaniques, biologiques ou caloriques peuvent convertir, retraiter ou démanteler certains résidus en nouveaux matériaux ou en énergie. Par exemple, le méthane émanant des matières en putréfaction des dépotoirs peut être récupéré. Ce gaz permet alors de fournir de l’électricité, éliminant du coup ses effets néfastes sur l’environnement.

 

Gestion des déchets : Quelques Exemples idées de valorisation

Un cellulaire contient du plomb, du mercure, du cadmium et de l’arsenic. Environ 96 % du poids d’un téléphone mobile est recyclable. Pour le moment, seul le clavier en caoutchouc ne l’est pas. Les téléphones cellulaires sont remis à neuf et revendus lorsque possible. Sinon, les composantes recyclées servent à fabriquer de nombreux autres produits, notamment du bois synthétique.

Les piles rechargeables des téléphones cellulaires sont également recyclables. Un processus de récupération thermique permet d’en extraire les métaux (nickel, fer, cadmium, plomb et cobalt) afin de fabriquer de nouvelles piles rechargeables ou des produits d’acier inoxydable.

les vieux téléphones sont difficiles a recyclé. Gestion des déchets en Afrique
Photo 6 : vieux téléphones portable

Il faut environ 1 000 ans à une cartouche d’encre pour se décomposer. Pourtant, chaque année à travers le monde, c’est environ 500 millions de cartouches d’imprimantes laser et de jet d’encre qui sont jetées. Seulement environ 25% sont recyclées, alors qu’elles contiennent des substances très toxiques telles que du plomb, des dioxines, du carbone noir et du cyanure. Elles sont également composées de plastiques, d’acrylique, de métal et de feuilles d’aluminium. Une cartouche d’encre est ainsi une source potentielle de pollution des eaux, des sols et de l’air. La remise en état se fait par le remplacement de certains éléments et le rajout de poudre ou d’encre. Les Cartouches recyclées sont de qualité presque égale aux cartouches originales.

Gestion des déchets en Afrique  : Eliminer, le E du principe 3RVE

Dans le cas où les matières résiduelles n’ont pu être réemployées, recyclées ou encore valorisées, l’élimination (Mode de gestion des déchets par dépôt définitif ou incinération, avec ou sans récupération d’énergie. Ne vise, idéalement, que les déchets ultimes issus du tri, du conditionnement et de la mise en valeur des résidus par enfouissement ou incinération) constitue la dernière option. Ces matières sans avenir sont celles qui ont subi un traitement ou une série de traitements et qui n’offrent plus aucune possibilité de mise en valeur.

Avant d’en venir à l’étape de l’élimination, faux se rassuré qu’il n’y a pas d’autre avenue possible pour vos matières résiduelles. Si nous adoptons une attitude éco-responsable, nos choix de consommations seront influencés par le principe des 3RV, et, par le fait même, nous réduirons notre empreinte écologique.

 

 

Rédiger par NGUETSOP Vially

Griotys Pratique

Voir toutes les publications

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.