in ,

Le phénomène des “microbes” refait surface dans la ville de Douala

De jeunes gangsters ont semé la terreur dans plusieurs quartiers de la capitale économique dans les journées du 8 et 9 août dernier.

Le phénomène des microbes à Douala
Le phénomène des microbes à Douala

Une bande de malfrats armée jusqu’aux dents terrorise la population de Douala

Le phénomène des microbes de nouveau à l'horizon
Le phénomène des microbes de nouveau à l’horizon

Armés de machettes, de gourdins et de poignards… Le 8 août, une quarantaine de jeunes hommes âgés de 15 à 25 ans ont occupé le quartier Bonadibong au lieu-dit Marché Congo dans le 2e arrondissement de Douala. Ils ont attaqué les habitants, pillé les magasins et leur ont volé de l’argent, des bijoux et des téléphones avant de disparaître dans la nature. 

Le lendemain, le 9 août, un groupe de jeunes bandits a attaqué un habitant d’Oyack dans le district 3 de Douala. Comme d’habitude, ils ont attaqué les habitants et volé leur argent, bijoux et téléphones portables avant de s’enfuir. Les victimes ont déclaré que plus d’un million de FCFA avaient été volés par ces délinquants.

Des forces de l’ordre à bout de souffle

Les gens ont été surpris de voir ces petits gangs réapparaître dans les rues de Douala après deux ans de silence et ont regretté l’absence intempestive de la police. En octobre 2020, le phénomène des « microbes », terme emprunté à l’Afrique de l’Ouest pour désigner de petits gangs d’envahisseurs, entache la ville de Douala. 

Les forces de l'ordre ont du mal à gérer la situation
Les forces de l’ordre ont du mal à gérer la situation

Pendant des semaines, ces malfrats ont semé la terreur dans les quartiers de Ndokoti, Cité-Cicam et Deido. Les gouverneurs côtiers ont ordonné des peines pour dissuader ces microbes après leur arrestation.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

PHILIPPINES-EDUCATION-SCHOOL

Un Camerounais est arrêté aux Philippines pour détention de faux billets et cybercriminalité

Vahid-Halilhodzic licencié de son poste de sélectionneur

VAHID HALILHODZIC, le sélectionneur de l’équipe du Maroc est destitué de ses fonctions