in ,

Lutte contre le paludisme au Burkina Faso: la campagne de distribution des moustiquaires est lancée

Au Burkina Faso, comme il y a trois ans, le ministère de la Santé, à travers le programme national de lutte contre le paludisme, a entamé la distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticide. Pour cette année, plus de 16 millions de moustiquaires seront distribuées dans toutes les régions du pays. Se protéger contre le moustique anophèle reste l’un des meilleurs moyens d’éviter le paludisme qui tue une douzaine de personnes par jour, selon les derniers chiffres disponibles.

Lutte contre le paludisme au Burkina Faso: la campagne de distribution de moustiquaires est lancée
Lutte contre le paludisme au Burkina Faso: la campagne de distribution de moustiquaires est lancée

‘’Pour moins de maladie du paludisme, dormons toutes les nuits sous moustiquaire imprégnée’’

La 5e campagne de distribution gratuite de moustiquaires imprégnées a été lancée sous le slogan ‘’pour moins de maladie du paludisme, dormons toutes les nuits sous moustiquaire imprégnée’’. Dans son allocution, le représentant du premier ministre, Yéro Boli, a laissé entendre que le paludisme constitue la première cause de consultation, d’hospitalisation et de mortalité au Burkina.

En effet, a-t-il dit, selon les données statistiques du système national d’information sanitaire, plus de 12 millions de cas de paludisme ont été notifiés avec malheureusement 4 355 décès en 2021 au Burkina Faso. L’incidence des cas de paludisme confirmé pour 1000 habitants a connu une hausse, passant de 451 en 2015 à 569 en 2021.

La 5e campagne de distribution gratuite de moustiquaires imprégnées
La 5e campagne de distribution gratuite de moustiquaires imprégnées

Sont concernées par cette vague de distribution (30 août au 4 septembre, soit une durée de six jours) les régions des Centres-Ouest, Est, Sud et Nord ; les Haut-Bassins ; la Boucle du Mouhoun, les Cascades ; le Sahel.

Pour lui, la campagne vise une couverture universelle de la population et consiste à doter une MILDA pour deux personnes. Pour ce faire, il a été procédé au dénombrement de la population à travers une méthode de digitalisation, c’est-à-dire enregistrement des références de la pièce d’identité afin d’éviter que certaines familles en prennent plus qu’il en faut au détriment des autres. A l’occasion, quelques familles ont reçu des mains du ministre d’Etat en charge de la réconciliation nationale, Yéro Boli, des moustiquaires imprégnées.

Le bilan en chiffre

En termes de pourcentage, cela se présente comme suit : 37, 29% des consultations ; 55, 20% des hospitalisations et 14,87% des décès. Ainsi, face à ces chiffres interpellateurs, le gouvernement du Burkina Faso, en collaboration avec ses partenaires, a mobilisé environ 45 milliards francs CFA pour l’achat de 16 051 518 millions de MILDA pour cette 5e édition.

Moustiquaire imprégnée pour lutter contre le paludisme
Moustiquaire imprégnée pour lutter contre le paludisme

À écouter le patron de la santé, Dr Jean-Claude Kargougou, un taux élevé d’utilisation de moustiquaires peut contribuer à réduire de 20% la mortalité chez les enfants de moins de cinq ans. « La moustiquaire imprégnée d’insecticide reste le moyen le plus simple et le plus efficace pour éviter les piqures de moustique », a clamé le ministre.

La 5e édition s’est achevée par la remise des prix à quatre districts sanitaires pour leur contribution dans la lutte contre le paludisme. Aussi, des agents de santé ont reçu la reconnaissance de l’Etat burkinabè à travers des décorations.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cameroun : L’ouverture du tout premier hôpital général dans le nord du pays

Cameroun : L’ouverture du tout premier hôpital général dans le nord du pays

L’UNO: ″La Somalie est au bord de la famine″

L’ONU: ″La Somalie est au bord de la famine″