in ,

Mali : voici le bilan de la nouvelle attaque terroriste à Ménaka

Pendant que les Maliens pleurent toujours les 42 soldats tués dans le triangle frontalier, 20 autres sont morts, selon le dernier bilan de l’attaque du village d’Assaylal à Ménaka.

20 morts suite à la récente attaque au Mali
20 morts suite à la récente attaque au Mali

Un nouveau massacre, une nouvelle tuerie sur le sol Malien

C’est un nouveau bilan de l’attaque menée le 12 août, au Nord du Mali, qui a été communiqué ce jour. L’assaut, mené par des hommes armés affiliés à Daech, faisait état de sept civils tués. Selon Moussa Ag Acharatoumane, secrétaire général du MSA (Mouvement pour le Salut de l’Azawad), « le bilan a malheureusement évolué de 7 à 20 morts », ajoutant que « d’autres corps sans vie ont été découverts au Nord et au Sud du village ».

L'armée Malienne repousse une attaque terroriste
L’armée Malienne repousse une attaque terroriste

Une source de l’Agence Anadolu, a confirmé l’information, précisant : « au lendemain de l’attaque, d’autres corps sans vie et en état de putréfaction ont été découverts aux deux extrémités du village. C’est ce qui a fait, selon nos informations, un total de 20 morts ». Cette autorité communale de Ménaka avait auparavant indiqué que « dans un premier temps, les populations de ce village après l’attaque ont découvert 7 corps et constaté des portés disparus ».

Le Mali est victime de plusieurs attaques 

Le Mali est frappé par des attaques à répétition depuis près d’un mois. Pas plus tard que le dimanche 7 août dernier, des attaques coordonnées attribuées aux djihadistes dans la ville de Tessit, a visé les camps militaires situés dans la zone dite des trois frontières, située entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Il en est découlé un lourd bilan de 42 soldats des forces armés abattus, en plus de plusieurs civils tués. L’armée a confié avoir réussi à neutraliser 7 terroristes.

Une nouvelle attaque au Mali cause 20 morts
Une nouvelle attaque au Mali cause 20 morts

Le 22 juillet dernier, le camp militaire de Kati, près de Bamako a été attaqué par des éléments du GSIM (Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans). À l’aide de deux voitures piégées, les terroristes ont visé une installation de la Direction du matériel, des hydrocarbures et des transports des forces armées maliennes. Des kamikazes avaient pris part à cette attaque, qui reste une première.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Basile Atangana est désormais libre

L’ancien ministre Basile Atangana Kouna est libéré de prison et quitte le Cameroun sous hautes instructions

Comment agrandir son sexe en 3 jours

Comment augmenter la taille de son sexe? Voici des astuces qui marchent réellement!